7 juillet 2021

Trophées de l’ADI 2021 : RETOUR EN IMAGES SUR LA SOIRÉE

Organisation/Management/Implantation/Bureau

Organisés dans le cadre du Rendez-vous annuel des Directeurs immobiliers, les Trophées de l’ADI ont atteint une belle notoriété et ont confirmé leur rôle dans la reconnaissance de la profession par l’ensemble des acteurs de l’industrie immobilière.

Le palmarès 2021

Trophée du directeur immobilier
Philippe AMIOTTE
Directeur Immobilier et de l’Environnement de Travail – DANONE

Son parcours :

✓ Depuis 1998, Directeur Immobilier et Environnement de Travail groupe Danone .
✓ De 1988 à 1998, Chargé d’Affaires puis Directeur de Travaux dans la société GCC, Génie Civil et Construction

Le métier de directeur immobilier sera dans les années à venir plus que jamais au cœur de la stratégie
d’entreprise, au cœur de ses enjeux environnementaux, sociétaux et économiques, a fortiori s’il inclut les
moyens généraux (services aux occupants, aménités, maintenance liée au bâti) ce qui est le cas chez
Danone. L’idée force étant de toujours mieux accompagner toutes les lignes de métiers et la stratégie
d’évolution de la performance de l’entreprise en faisant montre d’adaptabilité, d’agilité, d’écoute,
d’audace et d’expertise toujours renforcée. Le challenge permanent dans un groupe à fort rayonnement
international comme Danone est de trouver de juste équilibre entre le local et le corporate.

Philippe Amiotte

Cliquez-ici pour visionner l’interview de Philippe Amiotte

Trophée Espoir
Nicolas CHEVALIER
Directeur de la stratégie foncière et du patrimoine – VILLE DE MARSEILLE

Son parcours :

✓ 2019 à aujourd’hui Directeur de la Stratégie Foncière et du Patrimoine – SEGAT
✓ 2016-2019 Directeur du Pôle Juridique
✓ 2012-2016 Juriste aménagement et immobilier
✓ 2008 – 2010 Université de Montréal (Udem) – Master of Laws (Llm) en Droit des Affaires.

Talentueux, engagé, fait face avec détermination et efficacité a de très lourds enjeux pour la ville de
Marseille. Une telle candidature présente par ailleurs pour l’ADI l’avantage de consacrer un représentant
de collectivité locale.

Nicolas Chevalier

Cliquez-ici pour visionner l’interview de Nicolas Chevalier

Trophée Innovation
Booster du réemploi

L’industrie du BTP produit chaque année 42 millions de tonnes de déchets et gravats
issus de la démolition ou de la déconstruction, soit trois fois plus que les ordures ménagères. Si une partie
croissante de ces déchets sont recyclés, moins de 1% sont “réemployés”, c’est-à-dire réutilisés en étant pas ou
très peu transformés. Pourtant, un très grand nombre de matériaux peuvent être réemployés après leur
déconstruction, pour tous types de travaux. Conscients de l’impact de leur métier sur l’environnement et par
conséquence de leurs responsabilités de prescripteurs et de maîtres d’ouvrage publics et privés, ils ont décidé
de rechercher l’économie de carbone par le réemploi. C’et au travers de cette action collective que Booster du
réemploi veut rendre la demande lisible et prévisible. En effet, l’offre de matériaux en réemploi est bien
structurée… mais pas la demande. L’idée du “Booster du Réemploi” est donc de massifier la demande et
atteindre un effet de seuil.

Prix Spécial du Jury
BRIDGE – siège social d’Orange

Pour la première fois de son Histoire, Orange a fait le choix de construire un siège social à son image, pour
regrouper 10 sites et pas moins de 3.000 salariés. L’entreprise y voit ici une vitrine à la mesure de son image de
marque, de ses ambitions stratégiques et de ses engagements environnementaux. Bridge est le premier
immeuble de bureau entièrement raccordé à la 5G. Il compte 117 arbres et arbustes, 74 espèces de végétaux
différentes, 18 nichoirs pour oiseaux ou 6 hôtels à insectes, 2 niveaux de jardins d’une superficie de 3500 m². En
outre, Orange s’est fait fort de mettre en pratique la flexibilité de l’immeuble en lançant un programme d’écoute
et de co-construction avec les salariés amenés à rejoindre le siège. Chaque collaborateur a ainsi été invité à
construire sa propre façon de travailler.

Bridge représente un véritable enjeu d’image pour nous. La crise que nous vivons, sanitaire certes, mais
aussi économique très profonde et violente, a touché de nombreux secteurs. Évidemment, les
télécommunications, cruciales durant cette période, ont été moins affectées. Néanmoins, la décision de
s’installer dans un nouveau siège est un pari pour l’avenir, mais également une façon d’affirmer une
ambition, une identité, qui par les temps qui courent, est assez rare

Stéphane Richard, PDG du Groupe

Retrouvez les images de la soirée

Partagez !

Partagez cet article.