16 janvier 2023

Le Portrait de … Arnaud Lunel

Métier/Fonction immobilière

Arnaud Lunel est à la tête de la stratégie immobilière globale de l’AP-HP comprenant notamment la maitrise d’ouvrage opérationnelle, la politique de valorisation et le logement. Formé aux sciences sociales puis au droit, passé par le privé et le public, ayant exercé des fonctions techniques ou plus « politiques », Arnaud Lunel est devenu, selon ses dires, directeur immobilier « un peu par hasard ». La diversité de son parcours est, pour lui, « la meilleure école possible pour exercer ce métier, si riche et si particulier ».

Arnaud Lunel, directeur immobilier de l'APHP

Vous pilotez le parc immobilier du premier centre hospitalo-universitaire européen, qu’est-ce que cela représente ?

C’est à la fois une opportunité exceptionnelle, au plan humain et professionnel, et un vrai challenge, singulièrement dans le contexte sanitaire auquel nous avons fait face depuis près de trois ans, d’abord au travers d’une crise aigüe, puis sous une forme plus structurelle qui a exigé un passage en revue de l’ensemble des projets, pour s’assurer de leur pertinence dans le contexte post-Covid.

En parallèle de cet exercice inédit, l’année écoulée a été particulièrement active au plan opérationnel : constructions neuves, rénovations, valorisation, recherche de foncier, mais aussi la mise en place d’un programme de valorisation des certificats d’économie d’énergie (CEE) à l’échelle de l’ensemble de l’AP-HP.

Chiffres clés
 38 hôpitaux
3,5 M de m²
60 agents
3 Md€ d’investissement sur dix ans dans 10 projets immobiliers majeurs de transformation hospitalière
1 Md€ de valorisation sur 10 ans

Opérations emblématiques 2022
_ Futur Hôpital Saint-Ouen Grand Paris Nord : acquisition du foncier de l’ex-usine PSA, études de maîtrise d’œuvre menées par le groupement conduit par Renzo Piano Building Workshop
_ Valorisation du siège historique de l’AP-HP avenue Victoria dans le cadre de Réinventer Paris 3, et livraison du nouveau siège au sein de l’hôpital Saint-Antoine
_ Jury du nouveau pôle femme-enfant de l’hôpital Avicenne à Bobigny, et accord partenarial pour la reconstruction de l’hôpital Jean-Verdier sur un nouveau site à Bondy
_ Lancement de la consultation pour la réalisation du volet hospitalier du nouvel Hôtel-Dieu

Ces différents projets ont pour intérêt, non seulement de contribuer à la modernisation de l’offre de soins francilienne, mais également de se situer pour bon nombre d’entre eux à la croisée des différentes compétences de mon équipe, au travers de montages complexes ou innovants – qu’il s’agisse de partenariats public-privé mixant investissement hospitalier et valorisation foncière, ou encore de mobilisation du foncier hospitalier pour le développement de l’offre de logement à destination des soignants.

Qu’est-ce qui distingue le directeur immobilier de l’AP-HP de ses pairs ?

Au-delà des chiffres et du périmètre – un peu vertigineux ! – je vois deux particularités qui caractérisent le poste de directeur immobilier de l’AP-HP : l’enjeu du logement des soignants, que je viens de mentionner, mais aussi les spécificités liées à l’immobilier public.

Les grands enjeux auxquels sont confrontés les directrices et directeurs immobiliers dépassent largement le clivage public/privé : transition énergétique et environnementale, performance du parc, nouveaux modes de travail, sensibilité sociale accrue de l’acte de construire, etc. Néanmoins, les uns et les autres ne disposent pas des mêmes leviers pour y faire face : je pense au cadre juridique spécifique de l’action publique, caractérisé par des exigences propres (commande publique, domanialité publique…) supervisées par nos instances et corps de contrôle ; aux moyens financiers parfois plus contraints que dans d’autres sphères, obligeant à mobiliser des ressources alternatives (y compris la créativité !) pour faire émerger et aboutir les projets ; ou encore à la plus grande proximité avec les acteurs politiques locaux et nationaux, situation qui présente des avantages certains, mais est également source de contraintes particulières…

Enfin, le logement des agents constitue un enjeu tout particulier, dans le contexte de la crise de recrutement majeure que traverse l’hôpital public en général et l’AP-HP en particulier. Nous avons mené en 2022 de premières opérations de renforcement de notre offre de logement, notamment l’échange d’un immeuble avenue de Versailles (Paris 16e) contre des logements plus nombreux et mieux adaptés aux besoins des soignants, ou encore un grand appel à manifestation d’intérêt (AMI) doté de 20 M€, cofinancé par l’Agence régionale de santé, pour l’achat de droits de réservation. C’est un exemple de projet multidimensionnel qui place le directeur immobilier au cœur de la stratégie de l’organisation.

Et enfin, au regard de votre parcours, comment qualifieriez-vous votre expérience du métier de Directeur immobilier ? Vous n’avez droit qu’à un mot

Diversité… et intensité !

Partagez !

Partagez cet article.