7 janvier 2020

Vœux du Président

Métier/Fonction immobilière

C’est avec beaucoup de plaisir et de conviction que je préside, depuis plus 2 ans, l’Association des Directeurs Immobiliers. L’ADI, au-delà de fédérer les directeurs immobiliers des entreprises, s’attache par son action, ses publications et ses partenariats à la valorisation de la profession auprès des décideurs des entreprises et des acteurs de l’industrie immobilière. L’ADI est ainsi, au sens plein du terme, l’organisme professionnel qui représente depuis 1996 les intérêts immobiliers des entreprises.

Par la promotion d’un métier de plus en plus transverse, l’ADI met en avant que le management de la ressource immobilière au sein de l’entreprise est créateur de valeur.

Initialement, les enjeux immobiliers étaient principalement considérés – et à juste titre – par le prisme financier. Rappelons que, l’immobilier constitue le deuxième ou le troisième poste de charge dans le bilan des entreprises et que 75% des surfaces dédiées à l’activité productive sont celles d’entreprises dites « propriétaires-exploitants ». Face à des chiffres parfois vertigineux, et une réglementation de plus en plus exigeante, l’immobilier est devenu un axe de la stratégie de l’entreprise. Gage de cette reconnaissance, la fonction immobilière s’est imposée chez les différents acteurs économiques qu’ils soient publics ou privés et ce indépendamment du secteur d’activité dans lequel ils se situent.

Plus de 20 ans après son émergence dans les organisations, le périmètre d’intervention de l’immobilier est élargi et global. Aujourd’hui, les différents projets de l’entreprise sont pensés dans une approche transversale et actionnent tous un levier immobilier. Aux côtés des centres de décision, le directeur immobilier est devenu le connecteur de différents métiers en interne comme en externe. Il pilote la performance globale immobilière en coordonnant des enjeux certes financiers, mais aussi des enjeux environnementaux, managériaux, d’image et d’attractivité, avec les différentes parties prenantes de l’entreprise (DRH, DAF, DSI, DRSE, DIRCOM…). Il fait appel à un écosystème de spécialistes, experts, conseils… qui concourent à construire des solutions innovantes, tout en faisant le tri entre tendances de fond et effets de mode.

En quelques années, la direction immobilière a su consolider, autour des intérêts immobiliers des entreprises, une chaîne de valeurs matérielles et immatérielles. C’est sur ce postulat que le directeur immobilier fonde sa légitimité et sa performance, et c’est sur cette vision que l’ADI fondera cette année encore son action !

Gilles ALLARD
Président de l’ADI

Partagez !

Partagez cet article.