4 décembre 2018

La technologie sert-elle vraiment la transformation des entreprises : tendance éphémère ou changement pérenne des pratiques ?

Comment aborder l’approche des choix technologiques au sein de l’entreprise ? Selon quels critères choisir et quelles sont les conséquences de ces choix ? Quels en sont les impacts financiers ? Comment les technologies – et lesquelles – peuvent-elle être au service des évolutions du métier de directeur de l’immobilier ? Comment le bâtiment intelligent s’inscrit-il dans son environnement ? Quels sont les enjeux pour la fabrication de la ville ? Comment y répondre ?

Le digital envahit nos vies et la technologie transforme nos pratiques, suscitant de nouveaux désirs, de nouvelles exigences et de nouvelles attentes. Les entreprises n’échappent pas à cette logique de transformation. Les stratégies opérationnelles qu’elles déclinent s’en trouvent affectées, aussi bien pour le montage de projets innovants, dans l’invention ou l’adaptation des métiers au numérique, dans la nouvelle offre de solutions, d’usages et de services que les entreprises imaginent.

La logique technologique influe sur les activités immobilières de l’entreprise, qu’il s’agisse de flexibiliser les surfaces de travail, d’accueil du public ou des clients, de proposer des expériences numérisées, d’utiliser des outils en ligne ou d’optimiser les usages d’un immeuble et de ses occupants. La valorisation des biens immobiliers est en outre impactée par les technologies.

Mais la technologie n’en reste pas moins un outil au service des humains qui composent l’entreprise, y travaillent ou commercent avec elle. Les choix technologiques effectués par les dirigeants d’une entreprise ne sont ainsi déconnectés ni de son projet entrepreneurial ni de son positionnement au sein de la société, tout comme le bâtiment intelligent est à l’évidence intégré dans un environnement spatial plus large, et participe à la fabrication d’une ville intelligente et durable.